"Ad Augusta per Angusta" *

Norbert CASTERET

Spéléologue français (1897 - 1987)

Norbert CASTERET a surtout exploré les sites spéléologiques des Pyrénées. Il a reconnu la source de la Garonne, dans la Maladeta (1931), et exploré des abîmes profonds : gouffre Martel (Ariège) en 1935, la Henne-Morte en 1947, la Pierre-Saint-Martin en 1952 et 1953...

Cette citation du dictionnaire Larousse est évidemment très incomplète. En réalité, la carrière de ce grand explorateur, aventurier et aventureux, couvre une période d'une cinquantaine d'années: de 1920 à 1970 environ.

* "vers de grandes choses par des voies étroites" (devise de Norbert CASTERET)

1903-1921

En 1903, à l'âge de cinq ans, Norbert CASTERET "visite" en famille la grotte de Bacuran dans les gorges de la Save, près de Boulogne-sur-Gesse (Haute-Garonne).

A l'âge de onze ans, il explore en solitaire les grottes de l'Escalère près de Saint-Martory.

escalade2

Dès l'âge de 12 ans, il fut attiré par les cavernes. Une des premières recherches, couronnée de succès, de Norbert Casteret, est la découverte, sur le plateau de l'Escalère, qui domine Saint Martory, d'une station préhistorique néolithique (haches et silex), devenue par la suite un oppidum gaulois, connu mais non identifié jusque-là, répondant au nom de Calaguris. Norbert Casteret écrivit un rapport sur cette trouvaille qui fut authentifiée par Camille Jullian, professeur au Collège de France, auteur entre autres de « l'Histoire de la Gaule ».

norbert-casteret-et-martial

En 1911, sur les conseils du préhistorien Emile CARTAILHAC, il visite la grotte d'Aurignac. 

En compagnie de son frère Martial agé de 8 ans, il explore la grotte de Montsaunès, à 3 kilomètres de Saint-Martory.

montsaunes 

En 1912, il descend en solitaire dans le gouffre du Poudac-Gran, après avoir installé une corde lisse dans le premier puits d'entrée, de 35 mètres, et découvrir une salle souterraine, un lac et des restes osseux du terrible ours des cavernes.

Au retour de la première guerre mondiale, il explore des grottes en Haute-Garonne et en Ariège en compagnie de son frère Martial, d'Henry GODIN, Paul DUPEYRON et Roger MARRAST.

norbert casteret et henry godin

Il participe aux fouilles des grottes préhistoriques de Marsoulas et du Tarté (près de Salies-du-Salat).

En 1920, il entame une première reconnaissance dans la grotte de Moulis (Ariège).

En 1921, Norbert CASTERET fait la connaissance du Comte Henry BEGOUEN, successeur d'Emile CARTAILHAC à la chaire de préhistoire de la Faculté des Lettres de Toulouse.

norbert casteret comte begouen

Il participe au Congrès International d'Anthropologie en Ariège avec la visite des grottes du Mas d'Azil, Niaux, Bédeilhac et du Portel.

La même année, il poursuit la désobstruction de la grotte de Montsaunès qui passe de 240 à 700 mètres environ.

Copyright 2022 - Gilberte CASTERET / Tous droits réservés

MENTIONS LÉGALES - PLAN DU SITE

une réalisation WATOOWEB